Une requête de dénonciation a été déposée ce dimanche 20 décembre 2020, auprès du procureur général près la cour d’Alger contre les quatre fils de l’ancien chef d’État-major, Ahmed Gaïd Salah, à savoir : Mourad, Boumediene, Hicham, Adel et leur beau-frère Abdelmalek et ce, pour des faits de corruption, rapporte El Watan dans son édition d’aujourd’hui.

Selon le quotidien, c’est l’ancien député FLN et ancien vice-président de l’assemblée nationale populaire (APN), Baha-Eddine Tliba, qui est à l’origine de la requête. « Même s’il est en prison, notre mandant s’est mis au service de la justice à l’ère de la nouvelle Algérie pour dénoncer les malversations et la richesse d’origine douteuse d’un groupe composé des membres d’une même famille. Eu égard de son statut, il détient des preuves irréfutables et vérifiables sur les pratiques de ce réseau qu’il compte mettre à la disposition de la justice », affirme son avocat et membre du collectif de défense Me Chemseddine Amrani, cité par El Watan.

Rappelons que Baha-Eddine Tliba a été condamné en appel, le 6 décembre dernier, par la cour d’Alger à une peine de « sept ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions de dinars et la saisie de tous des biens », pour « blanchiment d’argent, dans le cadre d’une organisation criminelle et trafic d’influence pour l’obtention d’indus avantages ».