Censé rassurer les Algériennes et les Algériens, le message vidéo du Président Abdelmadjid Tebboune tourné en Allemagne et transmis aux chaînes de télévision algériennes pour une large et massive diffusion confirme, malheureusement, son invalidité officielle. Les images de ce message vidéo confirment également les informations médicales rapportées par Algérie Part dans plusieurs de ses publications. Oui, Tebboune est  en vie, mais il est gravement malade et il ne peut pas parler au-delà de quelques petites minutes.

Les images ne trompent pas et aucun montage ne peut effacer les difficultés d’élocution du patient Abdelmadjid Tebboune. Le manque du souffle qui apparaît clairement dans les images démontre que Tebboune a une souffrance respiratoire comme il a été expliqué à plusieurs reprises par les publications bien fouillées d’Algérie Part. Abdelmadjid Tebboune  a subi une perte de capacités respiratoires assez spectaculaire en raison de son infection COVID-19. Et aujourd’hui encore, il est très essoufflé au bout de quelques minutes parce qu’il est un rescapé du COVID-19 et il a besoin de plusieurs longues séances de rééducation et d’une période de convalescence pour pouvoir retrouver son entière capacité de parler. Cette revitalisation de son état de santé durera beaucoup plus que les trois semaines qui ont été annoncées dans ce message vidéo, certifient des médecins contactés par Algérie Part pour demander leur expertise.

Lire aussi : Après Bouteflika, Tebboune : les Algériens condamnés à vivre sans Président ?

Par ailleurs, les images de ce message vidéo dévoilent également que l’infection COVID-19 a touché partiellement le système nerveux du Président algérien. Preuve en est, il peut peine à bouger son visage du côte gauche. Cela signifie qu’il a subi un AVC partiel  à la suite de son infection COVID-19. Paralysé partiellement du côté gauche de son visage, Tebboune a fait l’objet de plusieurs séances de rééducation intensive pour gérer les conséquences de l’infection COVID-19 sur son système neurologique. Et c’est grâce à ce traitement que les médecins allemands ont pu lui sauver la vie et lui épargner le danger d’un AVC ravageur avec un arrêt total de la circulation sanguine au niveau du cerveau qui peut entraîner une mort des cellules nerveuses.

Selon plusieurs médecins contactés par Algérie Part, Abdelmadjid Tebboune peut rechuter à n’importe quel moment et subir un AVC fatal et c’est, pour cette raison, qu’il ne peut pas encore quitter l’Allemagne pour revenir en Algérie et reprendre une vie normale. A ce risque dangereux, il faut rajouter sa capacité de respirer qui demeure faible. Abdelmadjid Tebboune a besoin de plusieurs semaines de soins et de plusieurs mois de convalescence. Il est, malheureusement, devenu une personne invalide et personne ne peut prétendre le contraire à moins de faire preuve d’une immense mauvaise foi. Abdelmadjid Tebboune ne peut pas continuer à exercer le pouvoir de Président de la République dans ces conditions. Mais, aujourd’hui dimanche 13 décembre, il a affirmé à tous les Algériennes et Algériens qu’il va rentrer et poursuivre sa mission. Cela signifie qu’il ne démissionnera pas et qu’il n’abdiquera pas. De fortes turbulences menacent l’Algérie dans les semaines à venir car sans un Président valide, vigoureux et en bonne santé, le pays ne pourra pas s’en sortir face à la crise économique et sanitaire la plus compliquée de son histoire contemporaine.