La contestation malienne est montée d’un cran ce vendredi. On déplore au moins un mort et 20 blessés. La tension est montée d’un cran dans la crise politique que traverse le Mali depuis plus d’un mois. Une nouvelle manifestation de l’opposition contre le pouvoir. La télévision publique a dû interrompre ses programmes. Les manifestants réclament à nouveau la démission du président Ibrahim Boubacar KÉÏTA. Et un reportage sur les enfants métis de la colonisation en côte d’ivoire.