Des centaines de Béjaouis sont sortis manifester, ce vendredi, contre le système malgré les appels des figures du mouvement populaire à reporter la reprise du Hirak.

Une dizaine de minutes après le début de la manifestation, des affrontements ont éclaté entre les protestataires et les forces de l’ordre qui ont usé des bombes lacrymogènes pour disperser le rassemblement.

Selon une source locale, une dizaine de manifestants ont été arrêtés par la police au niveau d’iheddadene au centre ville de Béjaïa.

Pour rappel, plusieurs figures et activistes du Hirak, dont l’avocat Mostefa Bouchachi et Samir Belarbi, ont appelé au report du retour du Hirak jusqu’à ce que les conditions soient favorables en raison de la pandémie du Covid-19.