Après s’être imposé à son peuple comme président, Abdelmajid Tebboune à la légitimité rafistolée, tente cette fois-ci de s’imposer au monde, à travers un dossier libyen beaucoup plus large que sa carrure ou celle de son pays.

En effet, invité à s’exprimer lors du sommet sur la Libye, organisé en Allemagne, le président algérien, s’est dit prêt à organiser sur le sol de son pays, des tables rondes, ou les protagonistes du conflit seront amenés à trouver une solution.

Mais de qui se moque-t-on ? Comment un pays, toujours en proie à l’instabilité et à l’incertitude, pourrait servir de médiateur dans un tel cas ? Comment un pays, longtemps absent des grands dossiers internationaux, privilégiant une doctrine d’ermitage, peut prétendre détenir la clé aux problèmes ? Enfin, comment un pays, qui dépense des milliards de pétrodollars dans la déstabilisation régionale peut être artisan de la reconstruction ? 

Fort heureusement les présidents des pays présent sur place n’ont pas donné suite à cette demande saugrenue, d’ailleurs la déclaration de Berlin, venue sanctionner les travaux, n’a pas pris en compte les divagations de Abdelmajid Tebboune.

Pourtant pour les algériens, aveuglés par leur “nif” légendaire,  ce camouflet international, serait, comme toujours, l’œuvre du Maroc et des Emirats Arabes Unis, qui s’attèleraient à saboter “toutes les initiatives, et particulièrement celle de l’Algérie, concernant la Libye et le Mali” croient révéler des sources obscures, au journal “Algérie patriotique”, Pire ! “la sphère de la Françafrique et le lobby sioniste sont pris de panique à l’idée que l’Algérie revienne sur le devant de la scène” renchérissent ces mêmes sources.

Quoiqu’il en soit, pour cette “grande première” de Tebboune, au coté de ses pairs, l’Algérie n’aura pesé que dalle ! et ça tout le monde s’en est rendu compte… alors de Grâce ! Soyez content que votre président ait pu poser sur la photo de famille, même à l’extrémité, car au final c’est tout ce qu’il était allé chercher, et évitez de voir dans chacun de vos échecs, l’empreinte du Maroc,  vous ne faites que vous ridiculisez davantage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici