C’est un grave précédent que l’Agence de presse officielle vient de commettre ! L’APS a publié une dépêche reprenant un communique de propagande au profit du groupe terroriste somalien Shebab, qui essayait de justifier son dernier attentat.

Cette dépêche, publiée vers minuit sur le fil de l’APS reprend, comme seule source d’information, un communiqué du groupe terroriste qui revendique l’attentat à la voiture piégée, commis samedi contre un poste de contrôle de Mogadiscio, en Somalie, et qui a fait 81 morts dont deux ressortissants turcs. Le communiqué de propagande en question, repris par l’agence officielle algérienne, considère que les terroristes ayant orchestré ce carnage comme des « Moudjahidine ». « Samedi, les moujahidine ont mené une attaque (…) ciblant un convoi de mercenaires turcs et les miliciens apostats qui les escortaient”, a déclaré leur porte-parole Ali Mohamud Rage, dans un message audio » souligne la dépêche en question.

L’APS ajoute : « Pour la première fois, les Shebab se sont excusés auprès des victimes civiles de cet attentat, tout en le justifiant par la nécessaire lutte contre l’État somalien et ses soutiens étrangers. “Nous sommes vraiment désolés pour les pertes infligées à notre société musulmane somalienne et nous présentons nos condoléances aux musulmans qui ont perdu leur vie, ont été blessés ou ont vu leurs biens détruits”, a ajouté le porte-parole ». Les responsables de la rédaction au niveau de l’agence ne semblent pas conscients de la gravité de cet extrait.

Une tribune inespérée pour un groupe terroriste

La dépêche donne une tribune inespérée au groupe terroriste somalien afin de revendiquer et justifier son carnage commis samedi dernier à Mogadisco. Cette manière de traiter les communiqués de groupes terroristes relayant leur propagande est nouvelle à l’APS.

En plus d’avoir relayé la propagande terroriste, l’APS a également enfreint la règle à laquelle sont soumis les médias publics algériens, leur interdisant d’utiliser le qualificatif « islamiste » pour désigner un terroriste. L’agence officielle, dans sa dépêche, ne s’encombre pas de ce de sous-entendu pour désigner les terroristes du Shebab.

L’Algérie, l’un des acteurs majeurs de la lutte antiterroriste, a toujours abordé ces questions avec beaucoup plus de prudence et de discernement. Qu’est-ce qui a donc changé dans la ligne de l’agence officielle concernant le terrorisme ?

Source: https://www.observalgerie.com/derapage-de-lagence-officielle-algerienne-une-tribune-a-un-groupe-terroriste/2020/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici