Gaid Saleh et sa troupe qui ont fait de l’organisation du scrutin présidentiel, le 12 décembre prochain, une question extrêmement vitale pour assurer la pérennité du “système”, au grand dam du hirak qui réclame son abolition, s’efforcent de faire bonne figure dans leurs discours, en markettant une pseudo adhésion massive des algériens pour élire le successeur de Bouteflika.

Pourtant cette soi-disant “sérénité” de l’armée algérienne semble cacher une fébrilité certaine, qui s’est exprimée il y a quelques jours avec la déclaration ordurière du ministre de l’intérieur qui n’a pas hésité à insulter les militants du changement en les traitant d’”homosexuels” et de “traitres à la Nation”.

La crise de panique qui manifestement s’empare de plus en plus de la junte algérienne, au fur et à mesure qu’approche l’heure de vérité du 12 décembre, a pris cette fois-ci une nouvelle tournure au sein du ministère des affaires étrangères algérien, comme le révèle en exclusivité “MaghrebLeaks”, avec ce message confidentiel visé par le secrétaire général de ce même ministère et adressé en urgence à plusieurs ambassades, et consulats généraux algériens, accrédités en Europe, en Russie et en Amérique du Nord.

Ce document, dont l’objet évoque des “messages signalés sur le déroulement de l’élection présidentielle à l’étranger“, prévient que le consulat à Bordeaux a alerté sa hiérarchie sur “la préparation d’actions à grand impact, visant à empêcher le déroulement du scrutin relatif à la magistrature suprême“.

Un cri d’alarme qui en dit long sur les inquiétudes féroces qui taraudent l’esprit du généralissime et de sa bande, conscients que leur avenir politique sera définitivement scellé d’une manière ou d’une autre, dans un peu moins de 72 heures.

1 COMMENTAIRE

  1. Normal que le polisario fleurte avec la mafia colombienne mais c’est avec les 12 milliards qu’ils reçoivent de l’algérie ils vivent sur le dos des algériens

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici