Fouad Abdelmoumni a, récemment, fait parler sa science infuse, en déclarant dans les colonnes du journal britannique “Financial Times”, que le track de rap “3acha achaab” a été vu, par ni plus ni moins, que “la moitié de la population marocaine et ce, en l’espace d’un mois”… rien que ca!

il faut bien se rendre compte que ce constat sort de la bouche d’un “auto-proclamé” analyste économique et accordé, de surcroit, à l’un des supports économique et financier, les plus célèbres et, normalement, les plus fiables au monde, de ce fait, la réaction normale de l’interviewer, aurait été de lui dire: “what the fuck mister abdelmoumni?! vous ne pouvez pas sortir une telle bombe de votre bouche, sans avoir des preuves irréfutables allant dans ce sens”… mais non, la journaliste égyptienne, Heba Saleh, à l’image de tout ces nombreux collègues, qui pullulent sur la toile, n’a cherché qu’a créer la polémique et le “buzz”, d’où la publication de son torchon, sous l’intitulé: “une chanson de rap se transforme en hymne contre le roi”.

N’ayant pas pu faire votre travail de journaliste de façon honnête et digne, en donnant, de surcroit, la parole à un nihiliste avéré qui ne cesse de déclarer, depuis la nuit des temps, que le Maroc est au bord de la faillite et que la monarchie vacille, alors que son association mal nommée “Transparency Maroc”, censée lutter contre la corruption, a été, récemment, impliquée dans une affaire de trafic de diplôme, il est nécessaire d’éclaircir certains points.

Tout d’abord, que la vidéo ait récolté 16 millions de vues, ne veut, certainement, pas dire que 16 millions de personnes, en chair et en os, ont actuellement visionné ce track et encore moins que toutes ces personnes, soient des marocains… qu’un économiste puisse affirmer le contraire, est d’une mauvaise foi manifeste ou alors d’une ignorance inquiétante, mais qu’en plus, “Financial Times”, se permet de publier ces déclarations, n’est rien d’autre qu’une grave faute professionnelle, qui exige des excuses publiques.    

Car tout d’abord, pour votre connaissance “YouTube” est une société internationale et croyez le ou non, il n’y a pas que les marocains qui y ont accès et puis, il s’avère, par ailleurs, que le marché d’achat de fausses vues est en plein “boom” , il suffit de payer quelques centaines de dirhams et voilà que notre vidéo “YouTube” se voit, par miracle, renforcer de milliers de vues supplémentaires, d’ailleurs le “New York Times” avait publié une enquête, dans ce sens, en août 2018, réussissant à prouver que des entreprises sur le net peuvent faire grimper, de plus de 30 000 vues en moins d’une journée, le compteur des vidéos et ce, en échange de la modique somme de 135 dollars. Il suffisait de faire un tour sur “google”, pour vérifier la stupidité de ces propos diffamatoires…mais malheureusement la malhonnêteté de la journaliste, conjuguée a la malveillance de Fouad Abdelmoumni, ont finalement pris le dessus, attribuant, ainsi, à une vidéo bondée de fausses vues, fruit de 03 pseudo-rappeurs drogués et dont le casier judiciaire est aussi rempli que leur taux d’alcoolémie, le titre d'”hymne contre le roi”…. de la fourberie au plus haut point!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici