La chaine de télévision algérienne «Al Magharibia» a cessé, depuis le 15 octobre dernier, d’être retransmise par le satellite égyptien «Nilesat», laissant pantois les nombreux sympathisants de la chaine, et ce, même après les explications fournies par le diffuseur Nilesat, laissant entendre qu’une panne technique serait à l’origine de cette coupure.

Toutefois,  il serait judicieux, pour mieux cerner cette situation loufoque, de prendre en considération un facteur déterminant, qu’est le choix éditorial de la chaine. En effet, cette derrière qui a décidé de faire une couverture médiatique objective du mouvement de contestation algérien, s’est attirée les foudres du pouvoir algérien, allergique a tout ce qui se rapporte de près ou de loin au Hirak.

Ainsi,  selon des sources averties, l’Algérie qui a exercé des pressions démesurées sur l’opérateur de satellites de télécommunications égyptien NileSat, aurait même déboursé une somme conséquente afin de censurer la chaine qui dérange.

Cette complicité entre Egyptiens et Algériens n’est pas si étonnante que ca, dans la mesure où les deux pays, qui répriment dans le sang leurs populations, sont dirigés par deux régimes militaires qui ne tirent leur légitimité que de la peur qu’ils tentent de planter et de faire germer auprès de leurs  citoyens. Cependant, la réaction d’« Al Magharibia » ne s’est pas faite attendre, puisque ses dirigeants ont décidé d’entamer une action en justice pour faire valoir leurs droits. En attendant le dénouement de cette affaire, la chaine qui continue de diffuser ses programmes sur son site internet et sur les réseaux sociaux a décidé, pour contourner le blocage, de faire peau neuve en  abandonnant l’appellation d’”Al Magharibia” au profit de  “Hirak Tv”. Voilà qui est fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici