Le Quai d’Orsay vient de rappeler « vertement » à l’ordre l’ambassadeur français à Tunis Olivier Poivre d’Arvor. Et les choses ne semblent pas s’arranger pour le trépignant diplomate qui risque de quitter la Tunisie avant la fin de son mandat prolongé d’un an sur une intervention d’Emmanuel Macron.

La raison de la colère du Quai d’Orsay, serait sa trop grande proximité avec le premier ministre Youseh Chahed qu’il n’hésite pas, selon Jeune Afrique, à qualifier du « Macron tunisien ». Cet alignement de l’ambassadeur de France sur le locataire de la Kasbah a fini par « irriter » le président Béji Caïd Essebssi qui serait plaint à l’Elysée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici